Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 16:20
Acquisitions décembre

Romans adultes

 

 

Dans le jardin de l'ogre, Leïla Slimani

 

La vie idéale, Jon Raymond

 

Petit pays, Gaël Faye

 

Le goût de vivre, Steven Uhly

 

Crépuscule du tourment, Léonora Miano

 

Félix Funicello et le miracle des nichons, Wally Lamb

 

Un fauteuil roulant pour deux, Dan Marshall

 

L'art et la manière de conclure en beauté, Lauren Weisberger

 

La terre des silences, Laura Walden

 

Nos vies à écrire, Laurent Caillaud

 

La vie rêvée d'Henrietta, Rebecca Mackenzie

 

Pas celle tu crois, Mhairi Macfarlane

 

Hôtel Universal, Simona Sora

 

Les jours d'après, Kristin Harmel

 

Les choix de Clara, Sophie Di Paolantonio

 

Dans l'ombre de l'absence, Olivier Pitteloud (Suisse)

 

Géographie de nos amours, Rebecca Walker

 

Bridget Jones baby; le journal, Helen Fielding

 

 

 

Romans policiers

 

 

La ronde des innocents, Valentin Musso

 

Tout pour plaire, Ingrid Desjours

 

Le cercle des disparus, Faye Kellerman

 

Dans les brumes du mal, René Manzor

 

 

 

Documentaires

 

 

Philosopher et méditer avec les enfants, Frédéric Lenoir

 

Comme un enfant perdu, Renaud Séchan

 

Jean-Jacques Goldman confidentiel, Fred Hidalgo

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 16:03
La ballade de l'enfant gris
La ballade de l'enfant gris

La ballade de l'enfant gris, Baptiste Beaulieu

 

C’est l’histoire de Jo’, jeune interne en pédiatrie à la personnalité fantasque, à qui tout sourit.
C’est l’histoire de No’, un petit garçon de sept ans attachant et joueur, qui est atteint d’un mal incurable et ne comprend pas pourquoi sa maman ne vient pas plus souvent le voir à l’hôpital.
C’est l’histoire de Maria, une mère secrète, qui disparaît à l’autre bout du monde au lieu de rester au chevet de son fils.
Un matin, dans la chambre de l’enfant, survient un drame qui lie à jamais le destin de ces trois êtres.
Jo’ devra tout quitter pour partir sur les traces de Maria et percer ses mystères.
 

 

L'avis d'Anne-Laurence

 

On le sait depuis le début: Noah va mourir. Le roman se construit en deux parties distinctes, qui s'alternent: les chapitres "avant la déchirure" qui se passent à l'hôpital alors que Noah est malade et attend les visites de sa maman qui ne vient presque jamais le voir, et les chapitres "après la déchirure" alors que Jo se retrouve embarqué dans une folle aventure avec le fantôme du garçon, qui va nous emmener un peu partout, en passant par Rome et Jérusalem.

Repost 0
Published by
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 15:58
Après l'hiver

Après l'hiver, Guadalupe Nettel

 

Claudio, exilé cubain de New York, a une seule passion : éviter les passions. Cecilia est une jeune Mexicaine mélancolique installée à Paris, vaguement étudiante, vaguement éprise de son voisin, mais complètement solitaire. Chapitre après chapitre, leurs voix singulières s’entremêlent et invitent le lecteur à les saisir dans tout ce qui fait leur être au monde : goûts, petites névroses, passé obsédant. Chacun d’eux traîne des deuils, des blessures, des ruptures. Lorsque le hasard les fait se rencontrer à Paris, nous attendons, haletants, de savoir si ces êtres de mots et de douleurs parviendront à s’aimer au-delà de leurs contradictions.

 

L'avis de Pierre

 

Deux personnages qui vivent deux vies séparées se rencontrent quelques jours, puis se séparent à nouveau. La structure du roman est originale mais l'histoire de ces êtres bancals au destin étrange ne m'a pas particulièrement emballé.

Repost 0
Published by
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 15:39
Le jeune homme qui voulait savoir si le paradis existait

Le jeune homme qui voulait savoir si le paradis existait, François Lelord

 

« Y-a-t-il une vie après cette vie ? » demande Antoine au jeune homme vêtu d’un sari qu’il croise au pied de l’Himalaya. « Tu ferais mieux d’apprendre à te concentrer»  lui répond l’autre avec un doux sourire. À son réveil, Antoine se demande si ce promeneur n’était pas le Bouddha…
 Et que dire de cet autre rêve, où une femme assise au bord d’une fontaine lui donne à boire puis lui révèle qu’elle est Samaritaine ?
Voilà ce qui arrive quand on se pose trop questions sur le sens de la vie, et qu’on suit une jeune fille très catholique dont on est éperdument amoureux jusqu’au Katmandou des années soixante-dix, à la recherche d’un thé mystérieux : en fait un secret bien gardé des moines du Tibet tout proche, et qui donnerait la claire vision du Nirvana ou du Paradis. Sur leur chemin, Antoine et Clotilde rencontrent Tara, une trop jolie tibétaine qui veut devenir nonne bouddhiste. Puis Karsten et Noémie, un couple de jeunes hippies déçus de leur séjour en Ashram. Pendant que ces jeunes gens échangent sur Jésus, Bouddha et Ganesh, ils ne soupçonnent pas que des agents de grandes puissances sont lancées à leur poursuite, car qu’arriverait-il à l’ordre du Monde si après quelques gorgées du thé, chaque humain avait soudain la certitude absolue que cette vie terrestre ne compte pas vraiment et que le Paradis l’attend ? Une aventure amoureuse et  philosophique à  la poursuite d’une question éternelle.

 

L'avis de Mary-Claude

 

François Lelord, par le biais de ses personnages pose beaucoup de questions et donne des éléments de réponse très différents, sans jamais affirmer quoique ce soit.

Si l'écriture est un peu simple, le propos est intéressant et bien amené et les personnages attachants.

Une lecture qui m'a fait passer un bon moment mais qui ne restera pas dans ma mémoire pour autant.

Repost 0
Published by
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 11:51
Le nouveau nom
Le nouveau nom

Le nouveau nom, Elena Ferrante

(Tome 2, suite de "L'amie prodigieuse")

 

Naples, années soixante. Le soir de son mariage, Lila comprend que son mari Stefano l’a trahie en s’associant aux frères Solara, les camorristes qui règnent sur le quartier et qu’elle déteste depuis son plus jeune âge. Pour Lila Cerullo, née pauvre et devenue riche en épousant l’épicier, c’est le début d’une période trouble : elle méprise son époux, refuse qu’il la touche, mais est obligée de céder. Elle travaille désormais dans la nouvelle boutique de sa belle-famille, tandis que Stefano inaugure un magasin de chaussures de la marque Cerullo en partenariat avec les Solara. De son côté, son amie Elena Greco, la narratrice, poursuit ses études au lycée et est éperdument amoureuse de Nino Sarratore, qu’elle connaît depuis l’enfance et qui fréquente à présent l’université. Quand l’été arrive, les deux amies partent pour Ischia avec la mère et la belle-sœur de Lila, car l’air de la mer doit l’aider à prendre des forces afin de donner un fils à Stefano. La famille Sarratore est également en vacances à Ischia et bientôt Lila et Elena revoient Nino.

 

L'avis de Nathalie

 

J'ai préféré le premier tome. Dans ce volet, je trouve que l'auteure s'est éternisée sur les états d'âmes d'Elena. Toujours plus mal dans sa peau, ses résultats scolaires ne l'aidant pas, Elena ne trouve pas sa place, "diminuée" par ses origines.

Même constat pour Lila, qui malgré l'argent de son mari, ne fait qu'illusion auprès des élégantes  des beaux quartiers.

Les deux derniers volumes restent à traduire. Je les lirai avec plaisir, le dernier tiers de celui-ci m'ayant donné l'envie de continuer cette saga.

Repost 0
Published by
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 11:37
Les jumelles

Les jumelles, Claire Douglas

 

Journaliste freelance, Abi Cavendish a fait une tentative de suicide et un séjour en hôpital psychiatrique après la mort de sa soeur jumelle dix-huit mois plus tôt. Fragilisée par cette disparition dont elle se sent responsable, elle tombe sous l’emprise de Beatrice, une inconnue au charme fascinant chez laquelle elle emménage. Beatrice Price est quant à elle la soeur jumelle de Ben. A la mort de ses parents adoptifs, elle a acheté un hôtel particulier à Bath, où elle vit avec Ben, et s’est lancée dans la création de bijoux. Ben, dont elle n’a découvert l’existence qu’à 19 ans, souffre de problèmes psychologiques... Entre les membres de ce trio se nouent des liens de fascination, de désir et de répulsion, entretenus par les secrets les plus noirs...

 

L'avis de Simonetta
 

Les thèmes de ce thriller semblaient intéressants,  mais malheureusement l'intrigue est banale, l'écriture moyenne et les personnages peu captivants. Malgré tout, la fin est assez réussie.

Repost 0
Published by
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 11:06
Mon dernier continent

Mon dernier continent, Midge Raymond

 

Ushuaia, la fin du monde, le début de tout.
Deb et Keller se retrouvent chaque année au coeur des eaux froides de l’Antarctique pour étudier les manchots empereurs et les Adélie. Dans ce bout du monde entouré de glaciers et d’icebergs, ils oublient pour un temps les chagrins de leurs vies. Mais l’Antarctique, comme leur amour, est fragile et menacé.
Une nouvelle saison commence. Au moment de lever l’ancre, Keller n’est pas à bord du Cormoran, le bateau qui doit les conduire à la station de recherche. Peu après, le Cormoran reçoit un signal de détresse d’un paquebot de croisière prisonnier des glaces…
Midge Raymond nous entraîne dans un voyage inoubliable aux confins du continent blanc, territoire à la beauté âpre où le moindre faux pas peut s’avérer tragique.


 

L'avis de Nadine

 

J'ai choisi ce livre grâce à sa magnifique couverture et également au résumé.

Avec l'hiver qui a du mal à pointer le bout de son nez, partir dans le monde blanc de l'Antarctique s'annonçait passionnant et je n'ai pas été déçue.

Midge Raymond nous entraîne dans un univers glacé et âpre mais d'une grande beauté tel une aurore australe. Avec ce roman on découvre un continent méconnu et il nous permet de réfléchir aux conséquences de la fréquentation des hommes sur ce continent préservé.

Ce livre est un magnifique mix entre un roman d'amour et d'une autobiographie mais également un documentaire sur l'Antarctique. J'ai été séduite par l'histoire de Deb mais malheureusement la construction du livre m'a beaucoup déplu car il faut trop naviguer entre le passé et le présent et on se perd rapidement.

Repost 0
Published by
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 10:51
En un monde parfait
En un monde parfait

En un monde parfait, Laura Kasischke

 

Jiselle, la trentaine et toujours célibataire, croit vivre un véritable conte de fées lorsque Mark Dorn, un superbe pilote, veuf et père de trois enfants, la demande en mariage. Sa proposition paraît tellement inespérée qu'elle accepte aussitôt, abandonnant sa vie d'hôtesse de l'air pour celle, plus paisible croit-elle, de femme au foyer. C'est compter sans les absences répétées de Mark, les perpétuelles récriminations des enfants et la mystérieuse épidémie qui frappe les États-Unis, leur donnant des allures de pays en guerre. L'existence de Jiselle prend alors un tour dramatique...

 

L'avis d'Elodie

 

J’ai aimé suivre le destin de Jiselle, qui de fade et méprisable aux yeux de sa nouvelle famille saura être un rempart contre la terreur inspirée par l’ambiance de fin du monde que tous subiront de plein fouet. Ses tourments intérieurs en temps normal m’ont presque plus intéressé que l’organisation de la survie de la famille mais l’entier du récit est porté par une écriture puissante et subtile qui m’a vraiment plu.

 

 

 

 

Repost 0
Published by
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 09:30
Decompte avant Noël grâce au calendrier de fête!

La bibliothèque parée pour les fêtes

Decompte avant Noël grâce au calendrier de fête!

Le célèbre calendrier de l'avent de Nadine permet aux petits élèves venus profiter des animations scolaires à la bibliothèque d'ouvrir celui du jour et de se voir offrir une fiche bricolage, cuisine ou comptine de Noël à emporter à l'école!

Decompte avant Noël grâce au calendrier de fête!

Un petit butin d'hiver pour patienter jusqu'au 25 décembre...!

Repost 0
Published by - dans Nouveautés
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 16:18
Un paquebot dans les arbres
Un paquebot dans les arbres

Un paquebot dans les arbres, Valentine Goby

 

Au milieu des années 1950, Mathilde sort à peine de l’enfance quand la tuberculose envoie son père et, plus tard, sa mère au sanatorium d’Aincourt. Cafetiers de La Roche-Guyon, ils ont été le coeur battant de ce village des boucles de la Seine, à une cinquantaine de kilomètres de Paris.
Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant est ruiné par les soins tandis que le placement des enfants fait voler la famille en éclats, l’entraînant dans la spirale de la dépossession. En ce début des Trente Glorieuses au nom parfois trompeur, la Sécurité sociale protège presque exclusivement les salariés, et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui par insouciance, méconnaissance ou dénuement tardent à solliciter la médecine.
À l’âge où les reflets changeants du fleuve, la conquête des bois et l’insatiable désir d’être aimée par son père auraient pu être ses seules obsessions, Mathilde lutte sans relâche pour réunir cette famille en détresse, et préserver la dignité de ses parents, retirés dans ce sanatorium – modèle architectural des années 1930 –, ce grand paquebot blanc niché au milieu des arbres.

 

L'avis de Mary-Claude:

 

Voici un roman bouleversant porté par le regard d'une adolescente rebelle heurtée de plein fouet par le réel.

Grand roman sur la maladie, la misère, la famille, le courage et l'abandon qui a suscité en moi beaucoup d'émotions diverses.

Avec une écriture rythmée et sensuelle, Valentine Goby nous offre un récit (tiré d'une histoire vraie) juste, poignant et jamais sentimentaliste.

Le style simple, dépouillé, souvent populaire restitue l'atmosphère de ces milieux marqués par la gouaille et le franc-parler.

Si vous voulez vivre un authentique moment d'humanité, dur mais véritable, je vous conseille ce coup de cœur (qui est aussi un coup au cœur!)

Repost 0
Published by - dans Nouveautés

Présentation

  • : Bibliothèque scolaire et municipale de Vallorbe
  • Bibliothèque scolaire et municipale de Vallorbe
  • : L'actualité de la bibliothèque, informations utiles pour les enseignants et le public, agendas et événements, catalogue, nouveautés et commentaires de lectures
  • Contact

Pour contacter la bibliothèque

Téléphone: 021 843 03 42

Email: bibliotheque@vallorbe.ch

Horaires d'ouverture

 

Horaires d'ouverture pour le public

 

Lundi :      fermé

Mardi:          9h00- 11h30/ Nadine ou Elodie

         15h30-18h30 / Nadine

Mercredi:     13h30-15h30 / Elodie

Jeudi:          13h30-15h30 / Simonetta

Vendredi:    15h30-18h30 /Simonetta

Samedi:       10h00-12h00 / Maëva ou Martyna

 

Horaires d'ouverture pour les classes (sur rendez-vous)

 

Lundi :            8h15-11h30 et 13h30-15h30

Mardi :          13h30-15h30

Mercredi :     8h15-11h30

Jeudi :            8h15-11h30

et       13h30-15h30    pour animation hors bibliothèque (déplacement dans les classes)

Vendredi :     8h15-11h30 et 13h30-15h15

 

Informations

La bibliothèque de Vallorbe est scolaire et municipale.

Elle est supervisée par Monsieur Olivier Ponnaz, directeur de l’établissement scolaire primaire et secondaire de Vallorbe, Ballaigues et Vallon du Nozon pour la partie scolaire.

Monsieur Roland Brouze, municipal de Vallorbe, supervise la partie communale.

L'équipe

L’équipe de la bibliothèque est composée de :

Mme Elodie Baumann, bibliothécaire responsable diplômée en information documentaire et titulaire du CAS bibliothécaire en milieu scolaire

Mme Nadine Fournier, diplômée agente en information documentaire (AID) et titulaire du CAS AID en milieu scolaire

Et d’auxiliaires de prêt :

Mme Simonetta Sassi

Mme Maëva Ribagnac

Mme Martyna Ziemanski-Blanc

Je cherche un document

Vous cherchez un livre ou un dvd et voulez savoir s'il se trouve à la bibliothèque?

Cliquez sur le lien ci-dessous et faites votre recherche dans le catalogue Renouvaud:

Je cherche un document!