Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 13:46
Acquisitions septembre

Romans adultes

 

 

Dieu habite la Havane, Yasmina Khadra

 

Babylone, Yasmina Reza

 

Riquet à la houppe, Amélie Nothomb

 

Petits secrets, grands mensonges, Lisa Moriarty

 

Nos premiers jours, Jane Smiley

 

La tentation d'être heureux, Lorenzo Marone

 

Les règles d'usage, Joyce Maynard

 

Et toi, tu as eu une famille?, Bill Cleg

 

Jeux de vilains, Iben Mondrup

 

La gouvernante Suédoise, Marie Sizun

 

De beaux jours à venir, Megan Kruse

 

La nature des choses, Marianne Brun

 

Le dernier des nôtres, Adaleïde de Clermont-Tonnerre

 

La suture, Sophie Daull

 

Nos âmes la nuit, Haruf Kent

 

Vivre près des tilleuls, l'AJAR

 

Soyez imprudents les enfants, Véronique Ovaldé

 

Nora Webster, Colm Toibin

 

Le rouge vif de la rhubarbe, Ava Audur Olafsdottir

 

Les yeux couleur de pluie, Sophie Tal Men

 

Les derniers jours de Rabbit Hayes, Anna McPartin

 

Quoi qu'il arrive, Laura Barnett

 

Seulement si tu en as envie..., Bruno Combes

 

Avant toi, Jojo Moyes

 

Après toi, Jojo Moyes

 

La dernière lettre de son amant, Jojo Moyes

 

Vengeance haute couture, Rosalie Ham

 

Les divines glace à l'italienne d'Anna, Abby Clements

 

 

Romans policiers

 

 

La fille dans le brouillard, Donato Carrisi

 

Tant que durera ta colère, Asa Larsson

 

La dernière nuit à Tremore Beach, Mikel Santiago

 

 

 

Documentaires

 

 

Plats du soir en moins de 20 minutes, Dorian Nieto

26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 11:56
Une seconde chance
Une seconde chance

Une seconde chance, Dani Atkins

 

Après son accident, plus rien n'a été comme avant. Cinq ans ont passé, la vie de Rachel est chaotique. Seule dans un minuscule appartement, elle survit grâce à un travail qui est loin d'être passionnant. Rongée par la culpabilité consécutive à la mort de son meilleur ami, Rachel donnerait tout pour revenir en arrière. Ce qui est impossible, n'est-ce pas ? Après son accident, tout s'est arrangé. Cinq ans ont passé, Rachel est comblée. Elle a un fiancé merveilleux, une famille aimante, des amis géniaux et la carrière dont elle avait toujours rêvé. Mais pourquoi donc n'arrive-t-elle pas à se détacher des souvenirs d'une vie qui n'est pas la sienne, une vie brisée et misérable ? D'où viennent ces images qui la perturbent ? Émouvant, palpitant et déchirant, Une seconde chance est une histoire d'amour magique qui nous montre comment un même événement peut engendrer des conséquences radicalement différentes, pour peu qu'au carrefour d'une vie nous prenions une route… plutôt qu'une autre.

 

L'avis de Nadine:

 

Désorientée par un début d'histoire sans queue ni tête avec les deux vies de Rachel, mais très rapidement je me suis laissée transporter par une écriture très agréable et efficace de l'auteur.

On ne peut pas s'empêcher de s'inquiéter pour l'héroïne et d'essayer de comprendre son problème de mémoire.

Emouvant, palpitant et déchirant, "Une seconde chance" est un livre qui ne nous laisse pas indifférent. Avec un dernier chapitre d'une grande sensibilité et une fin complétement inattendue (pour moi) ce livre m'a bouleversée et me transporte jusqu'au coup de coeur.

26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 11:49
La dernière lettre de son amant
La dernière lettre de son amant

La dernière lettre de son amant, Jojo Moyes

 

En 1960, quand Jennifer se réveille à l’hôpital, elle a tout oublié. L’accident de voiture, son mari, son nom… Alors qu’elle cherche à comprendre pourquoi elle n’est qu’une figurante dans sa propre existence, elle retrouve une lettre d’amour. Son correspondant mystérieux, qui signe d’un simple « B », semble prêt à tout pour elle. Quarante ans plus tard, Ellie découvre ces bouleversants mots d’amour dans les archives du journal pour lequel elle travaille. À mesure qu’elle reconstitue la correspondance de ces amants, Ellie brûle de savoir comment s’est terminée leur histoire – et, par la même occasion, si la sienne vaut vraiment le détour. La dernière lettre bouleversera leur vie à tout jamais.

 

L'avis de Nathalie:

 

J'ai mis un certain temps à entrer dans le livre entre les changements d'époque mais les personnages sont attachants. Particulièrement, Jennifer qui malgré sa situation aisée a vécu une vie assez difficile.

Il y a peu d'action mais les révélations et les rebondissements s'enchaînent à un bon rythme. Un vrai roman d'amour qui se laisse lire facilement.

26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 11:40
Le grand marin
Le grand marin

Le grand marin, Catherine Poulain

 

Quand Lili Colt arrive à Kodiak, un port de l'Alaska, elle sait qu'elle va enfin réaliser son rêve : s'embarquer sur un de ces bateaux qui partent pêcher au loin. Pour la jeune femme, une runaway qui a fui jadis le confort d'une famille française pour " faire la route ", la véritable aventure commence. Le choc est brutal. Il lui faut dormir à même le pont dans le froid insupportable, l'humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, les blessures...Seule femme au milieu de ces hommes rudes, au verbe rare et au geste précis qui finiront par l'adopter. A terre, Lili partage la vie des marins -les bars, les clubs de strip-tease, les motels miteux. Quand elle tombe amoureuse du " Grand marin ", elle sait qu'il lui faudra choisir entre sa propre liberté et son attirance pour cet homme dont la fragilité la bouleverse. Entre Jack London et Marguerite Duras, Catherine Poulain fait entendre une voix unique dans le paysage littéraire français, avec ce magnifique premier roman qu'on devine très autobiographique.

 

L'avis de Mary-Claude:

 

Quel livre singulier! Le début de la lecture a été difficile mais j'ai écouté parler Catherine Poulain et j'ai embarqué! Dans tout ce récit, rien de trop, rien d'inutile, rien de gratuit, une exigence de justesse, les mots sont choisis, pesés. C'est une écriture manuelle, de chair, puisée dans les épreuves.

Ce roman (presque autobiographique) rassemble aussi des portraits d'hommes farouches qui peu à peu ouvrent leur humanité, leur sensibilité et leur histoire.

Il y a aussi cette douloureuse mais très charnelle histoire d'amour entre Lili et son grand Marin.

26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 11:33
Vengeance haute couture

Vengeance haute couture, Rosalie Ham

 

En 1926, Tilly Dunnage, petite bâtarde de 10 ans, est faussement accusée de la mort d'un de ses camarades et doit quitter précipitamment sa bourgade poussiéreuse de l'Outback. Vingt-cinq ans plus tard, devenue une élégante jeune femme et une couturière de génie, elle revient, suscitant le désir des hommes et l'envie des femmes. Elle fera tout pour retrouver sa dignité.

 

L'avis de Pierre:

 

J'ai été un peu destabilisé dès le début du livre par une foule de personnages excentriques. J'ai bien cru que j'allais abandonner. Finalement, je n'ai retenu que quelques noms et métiers pour arriver à avoir une idée générale de cette drôle de ville d'Australie: Dungatar.

Au final, un livre acceptable mais pas transcendant.

26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 11:27
Avant toi
Avant toi

Avant toi, Jojo Moyes

 

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l'Angleterre dont elle n'est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l'accueil glacial qu'il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l'accident qui l'a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n'a que quelques mois pour le faire changer d'avis.

 

L'avis de Simonetta:

 

C'est une histoire d'amour touchante entre une jeune fille paumée et pauvre et un "prince charmant" qui est tétraplégique et complétement déprimé.

Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à "Intouchables" , j'ai donc comparé et n'ai pas pu mettre un coup de coeur mais je mets une étoile pour cette fin réaliste.

26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 11:21
Coeur croisé

Coeur croisé, Pilar Pujadas

 

Déborah, Marie-France, Muriel, Ève et Béatrice : cinq femmes d’âges et d’origines très différentes se succèdent dans le même appartement. Chacune a une bonne raison de se trouver là, plus ou moins légitime, plus ou moins honnête…

 

À tour de rôle, elles tombent sur le même objet : le soutien-gorge rouge vif de la propriétaire, négligemment abandonné. Devant cet objet intime, chaque femme réagit de manière singulière. La présence du « cœur croisé » provoque en elles des sentiment confus, et réveille le souvenir d’épisodes du passé…

 

Chaque chapitre de Cœur croisé ressemble à une nouvelle. Mais, c’est bien un roman que composent ces différentes histoires qui se croisent et s’éclairent mutuellement, distillant le mystère, les énigmes et les surprises.

 

L'avis d'Anne-Laurence:

 

"Coeur croisé"  est un livre léger qui se lit trop vite. Les différentes histoires que l'objet rappelle aux cinq femmes sont plus ou moins intéressantes mais j'ai trouvé qu'il manquait de mystère, de surprises et il n'y a finalement pas de véritable lien entre elles.

26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 11:17
American girl
American girl

American girl, Jessica Knoll

 

Sur le point d’épouser celui que n’importe quel magazine féminin désignerait comme l’homme idéal, Ani, jeune et jolie journaliste, est tenaillée par le doute. Obsédée par son image, elle peaufine compulsivement les moindres détails de sa vie glamour pour incarner aux yeux de tous l’héroïne infaillible qu’elle rêve de devenir. Celle dont la réussite, incontestable, laissera tout le monde sur le carreau. Derrière ce besoin éperdu d’invulnérabilité, derrière ce désir implacable d’être la New-Yorkaise branchée sous tous rapports, un terrible saccage intime, qu’elle refoule depuis l’adolescence. Et une lutte de tous les instants – contre ses souvenirs, contre le regard des autres, contre d’insoutenables accusations, contre la réputation qui lui colle à la peau depuis que sa vie a basculé dans la terreur. Une terreur entière, souveraine. Plus forte que la honte, que le désir de vengeance, que la souffrance – plus forte que tout.

 

Au fil d’un trouble va-et-vient entre sa vie dorée d’adulte et l’enfer de ses années lycée, le récit s’obscurcit, impitoyable. Drôle, vif, haletant, porté par une écriture particulièrement mordante, ce premier roman nous mène là où on ne l’attend pas et dresse le portrait poignant d’une femme en quête de soi.

 

L'avis d'Elodie:

 

Un gros coup de cœur pour ce livre addictif et fascinant. Ne vous fiez pas à son côté girly écervelé au départ, ce roman est une claque et nous livre sans censure les événements tragiques vécus par son héroïne, tour à tour détestable ou misérable.

15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 16:34
Retour sur l'animation "Hamsters et cochons d'Inde"

Que de connaissances apprises en ce mercredi 14 septembre à la bibliothèque ! Sans oublier la séance câlins avec les petits animaux!

 

24 enfants de 6 à 11 ans ont découvert l’univers de ces petites bêtes que l’on croit si bien connaître : nos amis les hamsters et cochons d’Inde...

Retour sur l'animation "Hamsters et cochons d'Inde"

Ainsi le nom hamster vient du vieil allemand hamustro qui signifie insecte des blés, car il ravageait les cultures, mais aussi de hamstern qui signifie amasser.

 

En effet, ce petit rongeur glisse jusqu’à 20g de nourriture dans ses bajoues ! Et pour être concrète, Paméla a fait peser des morceaux de pomme aux enfants qui ont alors pris conscience que c’était bien gros pour un si petit animal.

 

Et en ce mercredi, nous avions comme invités hamsters : Cajoue, Sajoue (photo 2)  et Chick (photo 1) !

 

Retour sur l'animation "Hamsters et cochons d'Inde"
Retour sur l'animation "Hamsters et cochons d'Inde"

Quant au cochon d’Inde, avec ses petits bruits de bouche, il s'est fait appeler cochon des mers par les explorateurs espagnols qui croyaient arriver en Amérique du Sud, son lieu d’origine.

 

Les enfants s’en doutaient, instruits par la fameuse aventure de Christophe Colomb !

 

 

Retour sur l'animation "Hamsters et cochons d'Inde"

Les enfants ont appris que le cochon d’Inde vit la journée contrairement au hamster qui vit la nuit.

 

Ils sont bien différents, le cochon d’Inde aimant les compagnons, contrairement au hamster qui préfère et doit vivre seul.

 

Autre différence : les bébés cochons d’Inde partent très vite du nid mais pas les bébés hamsters qui ont intensément besoin de leur maman pendant au moins 30 jours.

 

Et là, quand Paméla a dit « Les mamans hamsters ont beaucoup de travail avec leurs petits », un jeune garçon a répondu « Comme toutes les mamans ! »

 

Bien vu bonhomme!

 

Par contre, les deux animaux ont besoin d’espace , en hauteur et avec des trous, du sable et des cachettes pour le hamster, et de préférence sur le sol et avec des barrières plutôt qu’une cage pour le cochon d’Inde.

Retour sur l'animation "Hamsters et cochons d'Inde"

Après cette belle démonstration pédagogique, le moment des câlins est arrivé!

ça se bouscule ! mais à la queue leu leu !

 

 

Retour sur l'animation "Hamsters et cochons d'Inde"

Puis finalement les vrais petits animaux ont fait la place à ceux en feutre, tout aussi mignons et doux mais ceux-ci à emporter à la maison!

Retour sur l'animation "Hamsters et cochons d'Inde"

Et sans oublier la documentation à observer pour être un vrai bon ami des hamsters et cochon d’Inde .

Retour sur l'animation "Hamsters et cochons d'Inde"
29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 14:04
Quand soufflera le vent de l'aube
Quand soufflera le vent de l'aube

COUP DE COEUR

 

Quand soufflera le vent de l'aube, Emma Fraser

 

Île de Skye, 1903. Jessie, une fille de métayers, et Isabel, la fille du médecin de l'île, grandissent ensemble sur cette terre pauvre du nord de l'Écosse. Jessie rêve de devenir infirmière et Isabel de prendre la succession de son père. Mais la disparition mystérieuse du jeune héritier de l'une des familles les plus importantes de la région vient contrarier le destin des deux amies, bientôt obligées de se séparer. Leurs routes ne vont toutefois pas tarder à se croiser à nouveau.

 

De l'archipel des Hébrides à Édimbourg puis, durant la Première Guerre mondiale, de France en Serbie, Quand soufflera le vent de l'aube déroule sur plus de quinze ans la saga bouleversante – et inspirée de faits réels – de deux héroïnes au courage admirable, confrontées à la cruauté de la guerre et unies par un inavouable secret.

 

L'avis de Mary-Claude:

 

Voici un roman que j'ai beaucoup apprécié et que j'ai lu d'une traite.

Basé sur des faits réels, ce roman nous fait découvrir l'implication des femmes écossaises dans la 1ère guerre mondiale, la vie des soignants et les débuts de la féminisation de la médecine.

On voyage aussi en Ecosse, en France et en Serbie.

L'auteure nous invite à suivre en parallèle l'histoire d'Isabel, de Jessie et de son frère Archie.

Petite histoire, grande histoire se mélangent grâce à la très bonne documentation d'Emma Fraser donc c'est le premier roman.

Présentation

  • : Bibliothèque de Vallorbe
  • Bibliothèque de Vallorbe
  • : L'actu de la biblio, les nouveautés disponibles, des commentaires de lectures adultes-enfants
  • Contact

Y est-il?

Vous cherchez un livre ou un dvd et voulez savoir s'il se trouve à la bibliothèque?

Cliquez sur le lien ci-dessous et faites votre recherche!

Je cherche un document!

Recherche

Au jour le jour

 

 

Téléphone: 021 843 03 42

Email: bibliotheque@vallorbe.ch

 

Horaires d'ouverture 

 

     

-Lundi : fermé

-Mardi: 9h00- 11h30/ Nadine

   15h30-18h30 / Nadine

-Mercredi: 13h30-15h30 / Elodie

-Jeudi fermé 

    13h30-15h30 / Simonetta

-Vendredi: 15h30-18h30 /Simonetta

-Samedi: 10h00-12h00 / Aurélie ou Léa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons aimé...

"Certaines descendaient des montagnes et n'avaient jamais vu la mer, sauf en image, certaines étaient filles de pêcheur et elles avaient toujours vécu sur le rivage. Parfois l'océan nous avait pris un frère, un père, ou un fiancé, parfois une personne que nous aimions s'était jetée à l'eau par un triste matin pour nager vers le large, et il était temps pour nous, à présent, de partir à notre tour. "

 

 

Julie Otsuka "Certaines n'avaient jamais vu la mer"