Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 13:23
La dernière des Stanfield
La dernière des Stanfield

La dernière des Stanfield, Marc Lévy

 

Eleanor-Rigby est journaliste au magazine National Geographic, elle vit à Londres. Un matin, en rentrant de voyage, elle reçoit une lettre anonyme lui apprenant que sa mère a eu un passé criminel. George-Harrison est ébéniste, il vit dans les Cantons-de-l'Est au Québec. Un matin, il reçoit une lettre anonyme accusant sa mère des mêmes faits. Eleanor-Rigby et George-Harrison ne se connaissent pas. L'auteur des lettres leur donne à chacun rendez-vous dans un bar de pêcheurs sur le port de Baltimore. Quel est le lien qui les unit ? Quel crime leurs mères ont-elles commis ? Qui est le corbeau et quelles sont ses intentions ? Au coeur d'un mystère qui hante trois générations, La Dernière des Stanfield nous entraîne de la France occupée à l'été 44, à Baltimore dans la liberté des années 80, jusqu'à Londres et Montréal de nos jours.

 

L'avis de Nathalie

 

J'ai aimé l'alternance des histoires des trois générations.

Les secrets de famille, ainsi disséminés, vont au fur et à mesure, se révéler sur les presque 500 pages de ce livre qui se lit avec plaisir et facilité.

Repost 0
Published by - dans Romans contemporains - français
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 13:19
Emporter nos rêves

Emporter nos rêves, Vanessa Diffenbaugh

 

Letty a trente-deux ans mais elle mène encore une vie d'adolescente. A l'inverse, Alex, son fils de quinze ans, sait déjà s'occuper de sa petite soeur Luna comme un adulte. Et les parents de Letty sont là, également, pour prendre en charge l'éducation de leurs petits-enfants. Aussi, quand ils décident de retourner au Mexique pour leur retraite, la jeune mère est désemparée. Parviendra-t-elle enfin à affronter ses responsabilités ? Dans une société qui ne fait aucun cadeau à ceux qui ont commis le crime de naître au mauvais endroit, Letty pourra compter sur certaines rencontres providentielles, mais surtout sur l'immense courage de ses enfants. Car une famille n'a pas besoin de rentrer dans la norme pour déplacer des montagnes. Récit d'une poursuite du bonheur cent pour cent américaine, Emporter nos rêves braque les projecteurs sur une banlieue défavorisée de San Francisco et se penche sur des sujets aussi brûlants que la ségrégation sociale ou le sort des travailleurs sans papiers. Un roman tendre, poétique et, contre toute attente, plein d'espoir.

 

L'avis de Simonetta

 

Le sujet est intéressant: les Mexicains sans papiers qui travaillent et sont exploités aux Etats-Unis, mais mal traité selon moi car cela reste superficiel et "gentil-joli".

Une histoire qui finit bien, pour une lecture d'été.

Repost 0
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 13:08
Là où tu iras, j'irai

Là où tu iras, j'irai , Marie Vareille

 

sabelle a 32 ans, un chihuahua nain prénommé Woody-Allen et une carrière d'actrice comparable à celle du Titanic : prometteuse en théorie, catastrophique en pratique. Le jour où elle refuse la demande en mariage de l'homme qu'elle aime, sous prétexte qu'elle ne veut pas d'enfant, elle se retrouve à la rue, avec pour toute fortune vingt-quatre euros sur son compte en banque. Elle est alors forcée d'accepter le seul travail qu'on lui propose : utiliser ses talents de comédienne pour séduire Jan Kozlowski, un jeune veuf sur le point de se remarier. La voilà donc partie en Italie, dans la maison de vacances de la richissime et déjantée famille Kozlowski. Seule ombre aux deux semaines de dolce vita qui se profilent : pour exécuter en toute discrétion sa mission "séduction", Isabelle devra jouer le rôle de l'irréprochable nanny anglaise de Nicolas, 8 ans, qui n'a pas prononcé un seul mot depuis la mort de sa mère cinq ans plus tôt. Isabelle est bien loin d'imaginer à quel point cette rencontre improbable avec ce petit garçon blessé par la vie va bouleverser sa vision du monde. Une comédie pétillante, pleine d'humour et d'émotions.

 

L'avis de Martyna

 

Un roman très léger.

Les situations dans lesquelles est plongée l'héroïne sont caricaturées et l'histoire me paraît trop invraisemblable.

Je n'ai pas été séduite par ce roman.

 

 

Repost 0
Published by - dans Romans contemporains - français
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 13:00
Femmes de dictateurs
Femmes de dictateurs

Femmes de dictateurs , Diane Ducret

 

Elles s'appellent Nadia, Clara, Magda, Jiang Qing, Elena, Catherine, Mira,?Ils s'appellent Lénine,
Mussolini, Staline, Hitler, Salazar, Mao, Ceausescu, Bokassa, Milosevic. Epouses, compagnes, égéries, admiratrices, elles ont en commun d'être à la fois amoureuses et triomphantes, trompées et sacrifiées, parfois jusqu'à la mort. A leurs hommes cruels, violents et tyranniques, elles font croire qu'ils sont beaux, charmeurs, tout puissants. Car la sexualité est l'un des ressorts du pouvoir absolu, et les dictateurs ont besoin d'enrôler les femmes dans leurs entreprises de domination. Diane Ducret raconte par le menu les rencontres, les stratégies de séduction, les rapports amoureux, l'intervention de la politique, et les destinées diverses, souvent tragiques, des femmes qui ont croisé le chemin et passé par le lit des dictateurs.

 

L'avis de Mary-Claude

 

Grâce à la magnifique écriture et au style fluide de Diane Ducret, ce livre se lit facilement, comme un roman, mais on peut y aller par étapes ce qui évite le côté répétitif.

C'est en somme neuf vies qu'on découvre, sans ordre chronologique et cela m'a permis de découvrir une autre facette de l'Histoire.

Plusieurs passages m'ont interpellée dont celui du couple Ceausescu, si présent à notre mémoire et où découvre la personnalité dérangée et insoupçonnée de Madame!

Enfin, à observer de loin, confortablement installée dans la paix de mon pays, ces ascensions  de dictateurs toutes plus impensables les unes que les autres, je me demande comment cela a pu être possible!

Repost 0
Published by - dans Romans contemporains - français
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 12:50
La fille qui lisait dans le métro

La fille qui lisait dans le métro, Christine Féret-Fleury

 

Juliette prend le métro tous les jours à la même heure. La ligne 6, le métro aérien. Ce qu'elle aime par-dessus tout, c'est observer, autour d'elle, ceux qui lisent. La vieille dame, le collectionneur d'éditions rares, l'étudiante en mathématiques, la jeune fille qui pleure à la page 247. Elle les regarde avec curiosité et tendresse, comme si leurs lectures, leurs passions, la diversité de leurs existences pouvaient donner de la couleur à la sienne, si monotone, si prévisible. Jusqu'au jour où Juliette décide de descendre deux stations avant son arrêt habituel, et de se rendre à son travail en coupant par une rue inconnue ; un pas de côté qui va changer, toute sa vie.

 

L'avis d'Anne-Laurence

 

J'ai trouvé que cette histoire était traitée trop en surface et que les personnages manquaient un peu de profondeur.

En effet, j'ai eu l'impression de passer en coup-de-vent dans le quotidien de Juliette. A part elle, les autres rencontres sont tellement brèves que je n'ai pas réussi à appréhender les émotions et personnalités de chacun, ce qui est dommage.

Malgré une écriture belle et poétique, j'ai trouvé que certaines descriptions trop appuyées enlevaient de la fluidité à la lecture.

C'est un livre court mais qui ne prend pas forcément son temps sur les moments qui m'intéressaient vraiment.

Repost 0
Published by - dans Romans contemporains - français
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 12:41
Les inséparables
Les inséparables

Les inséparables, Stuart Nadler

 

Après Un été à Bluepoint, son premier roman, Stuart Nadler poursuit l'exploration des liens familiaux en s'attachant à trois générations de femmes qui vivent un moment charnière de leur existence. Boston, de nos jours. Avec la mort de son mari, Henrietta Olyphant, a tout perdu. Confrontée à de sérieuses difficultés financières, elle accepte à contrecoeur que soit réédité le roman osé qu'elle a publié dans sa jeunesse : Les Inséparables. Jugé trash à l'époque, il est devenu culte mais a valu à son auteur, féministe engagée et universitaire accomplie, d'être rejetée par ses pairs. Au même moment, Oona, sa fille, brillante chirurgienne de quarante ans, débarque chez elle après avoir quitté son mari. Sans savoir que Lydia, sa propre fille âgée de quinze ans, vit un cauchemar depuis que circule une photo d'elle dénudée dans son prestigieux pensionnat...

Bientôt réunies, toutes trois devront faire face à leurs désirs, à leurs contradictions et à leurs tabous.

Notre famille détermine-t-elle notre destinée ? Comment devient-on femme ?

Incisif, brillant et d'un humour digne de Woody Allen, un roman très contemporain dans lequel on retrouve le talent éblouissant de Stuart Nadler pour disséquer la psychologie humaine et ses complexités.

 

L'avis d'Elodie

 

J’ai aimé ces portraits de femmes brossés sur trois générations et nous démontrant que, pour chaque époque, la bataille à mener pour la libération de la femme et de son image est à mener.

Un livre intelligent et plutôt inhabituel qui mérite une étoile.

 

 

Repost 0
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 12:30
Deux soeurs

Deux sœurs, Elizabeth Harrower

 

Abandonnées à leur sort après la disparition de leur père, les soeurs Vaizey voient l'arrivée de Felix Shaw dans leur vie comme un miracle. Il épouse l'aînée, Laura, et propose à la plus jeune, Clare, de vivre avec eux dans une superbe maison à Sydney. Mais le prétendu bienfaiteur révèle au fil du temps un autre visage, bien plus terrifiant... Ce roman psychologique est une mécanique aussi parfaite qu'un film de Hitchcock. Elizabeth Harrower recrée la trame du conte gothique — deux innocentes aux mains d'un ogre — en la transposant dans l'Australie des années 40. Publié en 1966, traduit pour la première fois en français, Deux soeurs est un classique dans la lignée de Rebecca de Daphné du Maurier.

 

L'avis de Pierre

 

Une histoire peu intéressante, un style sans relief bref un livre que je ne peux recommandé car je  me suis ennuyé à sa lecture.

Repost 0
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 12:14
Mon père sur mes épaules

Mon père sur mes épaules, Metin Arditi

 

Un père peut-il être un homme comme les autres ? Metin Arditi évoque le souvenir du sien, mort il y a vingt ans. En pélerinage dans les Grisons, où son père aimait aller, à sa table de travail, dans un bar d'hôtel, Metin Arditi rappelle à lui les souvenirs. Au fur et à mesure qu'ils reviennent, le portrait se précise, le non-dit s'entend, la vérité affleure. Revenant à son enfance stambouliote, il retrouve son père avec des yeux de petit garçon ébloui : un homme toujours élégant, admirable et admiré, héros d'une famille juive cosmopolite. Il revit ses onze années d'internat en Suisse, un inoubliable amour d'adolescent avec Géraldine Chaplin, les leçons de sagesse offerts par ce père qu'il voyait à peine, et notamment : "Les livres, c'est autre chose.  » Au fil de l'écriture, il revient sur l'éloignement et ses déchirures, l'affrontement sur la question juive, et la quête de l'estime d'un père qu'il continue de chercher après sa mort. Un récit bouleversant, d'homme à homme.

 

L'avis de Nadine

 

Ce n'est pas un style littéraire que j'ai l'habitude de lire et pourtant j'ai beaucoup apprécié ce livre.

Metin Arditi nous transporte dans sa vie et son univers avec un style léger et fluide. On tourne rapidement les pages et quelle déception lorsqu'on arrive à la fin .... le livre était trop court.

Personnellement, j'ai trouvé que le gros point fort est la façon dont l'auteur parle de son père, une grande douceur pour un homme d'une immense froideur.

Ce livre est plein d'émotion et de tendresse pour évoquer le souvenir d'un père qui n'a jamais manifesté ni l'une ni l'autre.

Repost 0
Published by - dans Romans contemporains - français
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 07:01
Acquisitions de juin 2017

Romans adultes

 

 

Femmes de dictateurs, Diane Ducret

 

Entre mes doigts coule le sable, Sophie Tal Men

 

Mon père sur mes épaules, Métin Arditi

 

Le parfum du bonheur, Virginie Grimaldi

 

Les inséparables, Stuart Nadler

 

Le vertige des falaises, Gilles Paris

 

La fille qui lisait dans le métro, Christine Feret-Fleury

 

Petits miracles au bureau des objets trouvés, Salvatore Basile

 

Ma vie (pas) si parfaite, Sophie Kinsella

 

Emportez vos rêves, Vanessa Diffenbaugh

 

Deux sœurs, Elisabeth Harrower

 

Cadeaux inestimables, Danielle Steel

 

Cartes postales de Grèce, Victoria Hislop

 

Là où tu iras, j'irai, Marie Vareille

 

La plage de la mariée, Clarisse Sabard

 

 

 

Romans policiers

 

 

Quand sort la recluse, Fred Vargas

 

Lettres de chair, Peter James

 

La fille d'avant, J.P Delaney

 

Sharko, Franck Thilliez

 

 

 

DVD adultes-ados

 

 

 Le Chasseur et La Reine Des Glaces

 

Les Animaux Fantastiques

 

Les Délices de Tokyo

 

Miss Pérégrine et Les Enfants Particuliers

 

 

DVD jeunesse

 

 

Atlantide, L'empire Perdu

 

L'incroyable Voyage

 

Monstres Academy

 

Taram Et Le Chaudron Magique

 

Volt, star malgré lui

 

 

 

Repost 0
Published by - dans Nouveautés
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 08:26
Les oeuvres du concours de dessin sont affichées en vitrine!Les oeuvres du concours de dessin sont affichées en vitrine!
Repost 0
Published by - dans Evénements

Présentation

  • : Bibliothèque scolaire et municipale de Vallorbe
  • Bibliothèque scolaire et municipale de Vallorbe
  • : L'actualité de la bibliothèque, informations utiles pour les enseignants et le public, agendas et événements, catalogue, nouveautés et commentaires de lectures
  • Contact

Pour contacter la bibliothèque

Téléphone: 021 843 03 42

Email: bibliotheque@vallorbe.ch

Horaires d'ouverture

 

Horaires d'ouverture pour le public

 

Lundi :      fermé

Mardi:          9h00- 11h30/ Nadine ou Elodie

         15h30-18h30 / Nadine

Mercredi:     13h30-15h30 / Elodie

Jeudi:          13h30-15h30 / Simonetta

Vendredi:    15h30-18h30 /Simonetta

Samedi:       10h00-12h00 / Maëva ou Martyna

 

Horaires d'ouverture pour les classes (sur rendez-vous)

 

Lundi :            8h15-11h30 et 13h30-15h30

Mardi :          13h30-15h30

Mercredi :     8h15-11h30

Jeudi :            8h15-11h30

et       13h30-15h30    pour animation hors bibliothèque (déplacement dans les classes)

Vendredi :     8h15-11h30 et 13h30-15h30

 

Informations

La bibliothèque de Vallorbe est scolaire et municipale.

Elle est supervisée par Monsieur Olivier Ponnaz, directeur de l’établissement scolaire primaire et secondaire de Vallorbe, Ballaigues et Vallon du Nozon pour la partie scolaire.

Monsieur Roland Brouze, municipal de Vallorbe, supervise la partie communale.

L'équipe

L’équipe de la bibliothèque est composée de :

Mme Elodie Baumann, bibliothécaire responsable diplômée en information documentaire et titulaire du CAS bibliothécaire en milieu scolaire

Mme Nadine Fournier, diplômée agente en information documentaire (AID) et titulaire du CAS AID en milieu scolaire

Et d’auxiliaires de prêt :

Mme Simonetta Sassi

Mme Maëva Ribagnac

Mme Martyna Ziemanski-Blanc

Je cherche un document

Vous cherchez un livre ou un dvd et voulez savoir s'il se trouve à la bibliothèque?

Cliquez sur le lien ci-dessous et faites votre recherche dans le catalogue Renouvaud:

Je cherche un document!